L'un n'exclut pas l'autre

Démarche

Depuis toujours, l’humain et ses singularités me passionnent.

Par une pratique inclusive, j’interroge ses comportements autant grégaires et affectifs, philosophiques et spirituels, que programmés et politiques. Ainsi l’exclusion, le carnavalesque, le dedans et le dehors, les choses qui se cachent derrière les choses animent mes recherches. Mes travaux sont liés volontairement entre eux par intertextualité ou par intermédialité, peu importe la distance qui les sépare. Photographier et retourner dans des lieux où j’ai habité, déambuler dans la ville et la campagne me permet non seulement de collecter des matériaux pour mes travaux actuels, mais de documenter le passé qui les sous-tend. C’est pourquoi les images et les mots, le dessin, le modelage, la sculpture et la vidéo occupent une place fondamentale dans mes constructions. Dans un esprit de recherche et d’expérimentation, je construis, déconstruis et reconstruis des maquettes allégoriques et interstitielles. Je tente de laisser des traces de ce qui a précédé afin d’échafauder des structures contenant un passé. Le palimpseste et l’évanescence sont des exemples. À l’aide de mon téléphone, je photographie ici des édifices, des murs et des graffitis porteurs de messages politiques, là des objets, des portes et des fenêtres, des mannequins et des statues; je filme des véhicules en mouvement et des signaux animés.

En privilégiant le savoir-faire et le collage-bricolage, j’élabore des systèmes de projection d’images à l’intérieur et sur différentes structures miniatures ou de petit format. En ce sens-là, ma démarche artistique s’associe à un projet évolutif, tentaculaire et expansif qui se nomme Iris, en référence à la plante vivace à rhizomes.